6 règles pour retrouver le sommeil

kit bon dormeurQuoi de meilleur que de se blottir dans son lit et sombrer lentement vers un doux et profond sommeil réparateur ! Si comme moi, vous vous métamorphosez en une bête féroce après une mauvaise nuit, prenez note de ces quelques conseils !

Pourquoi j’ai choisi le sommeil comme 1èr article à mon blog ? C’est un sujet qui me tient à cœur et je ne le dirais jamais assez : il est indispensable de bien dormir. On peut établir un programme minceur ou équilibre et tonicité en béton, si on a mal dormi, on ne sera pas en mesure de le respecter ! Trop fatigué(e ) pour faire du sport, trop tenté(e) par des barres chocolatés  – enfin, c’est mon cas 😦 – qui nuiront à notre volonté et nos résultats…. 

Car lorsque nous dormons, notre corps se répare, se régénère, emmagasine de l’énergie pour le lendemain. Notre cerveau en profite pour traiter, préparer, organiser les souvenirs et éliminer les toxines.

Les bienfaits du sommeil sont multiples :

  • Il permet de renforcer sa concentration, et permet un meilleur rendement des ses fonctions cognitives
  • Il renforce nos défenses immunitaires
  • Il prévient la prise de poids 
  • Il augmente notre bon humeur, notre facilité d’entrée en relation avec les autres
  • Il permet une meilleure performance sportive
  • Il permet d’augmenter notre seuil de douleur
  • Il augmente notre mémoire, notre concentration et permet d’être plus efficace au travail

Et bien sûr, les effets inverses sont ressentis lors de nuits perturbées ! A longues échéances la quantité réduite de sommeil profond dégrade notre humeur, notre dynamisme, et augmente même le risque de maladies comme le diabète de type 2 ou l’obésité !


Prêt(e) pour vous lever du bon pied, et vivre pleinement vos journées ?

Capture


  • Le sport : Si vous n’avez pas encore intégré de pratique sportive à votre routine quotidienne, c’est le moment ! Bouger, se dépenser physiquement dans la journée permet une fatigue physique et vous libère de l’anxiété qui paralyse le sommeil. Le sport a donc un rôle majeur car il un effet positif sur le sommeil et augmente sa qualité. Mais évitez le sport après 17 heures (une activité physique intense réalisée trop près du coucher risque de trop augmenter la température interne, ce qui peut retarder l’endormissement.) !

  • Eteindre les smartphones,  ordinateur et tablettes ! Et au moins une heure avant l’endormissement. Le soir, pour nous endormir, nous avons besoin de calme et de détente pour « oublier » ce qui nous préoccupe au cours de la journée. L’ordinateur et les activités sur Internet sont au contraire très stimulantes : recherche sur la toile, contacts avec des amis, jeux, etc. Par ailleurs, la lumière bleue diffusée par les écrans va réduire la mélatonine, hormone sécrétée dans l’obscurité et qui favorise l’endormissement.

  • Mangez léger ! A éviter les repas trop copieux et trop riches en graisses. Une évidence, direz-vous ! Mais êtes vous certain d’en tenir compte ? Se coucher avec l’estomac encore plein peut favoriser les reflux acides. L’alcool est aussi un faux ami du sommeil : il favorise l’endormissement, mais il perturbe le sommeil de la deuxième partie de la nuit et aggrave le ronflement… Quand à la consommation de café, de thé ou de sodas à la caféine est aussi déconseillée dans l’après midi, ces boissons peuvent contribuer à l’excitation et la nervosité.

  • Exercice de  relaxation, détente, méditation ! Au moment de s’endormir resurgissent souvent les préoccupations que les activités journalières avaient permis de mettre à distance. C’est aussi le moment où les émotions et les tensions accumulées dans la journée s’expriment, et où les pensées inquiètes, anticipant le lendemain, entrent en scène. Le manège infernal des « ruminations » se met alors en marche et l’endormissement se fait attendre…

  • Créez un environnement calme et apaisant où il fait bon dormir : pièce aérée chaque jour, si possible bien isolée, draps propres, calme, température autour de 18-20 °C maxi. Vérifiez votre literie, et changez régulièrement d’oreillers. Vous pouvez diffuser une musique apaisante, des huiles essentielles propices à la relaxation

  • J’adopte le bon rythme : essayez de vous coucher à la même heure chaque jour, de façon à aider votre cerveau à savoir quand il doit produire les hormones sédatives. A adopter également des petits rituels pour se préparer à dormir. En répétant ces mêmes gestes (tisane, lait tiède, lecture, relaxation, écoute musique) , vous vous conditionnez au sommeil et cela permet de raccourcir la durée d’endormissement.

 

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :