Comment arrêter de grignoter le soir

Devant un film, une série, … nous avons très souvent tendance à grignoter non pas parce que l’on a faim mais souvent par ennui, pour chasser un coup de fatigue ou tenter de réduire un coup de blues. Et forcément, ce n’est pas des bâtonnets de carottes que l’on va grignoter !!

Mais le soir est un moment à haut danger nutritionnel ! Les dépenses énergétiques sont faibles la nuit, notre corps n’aura pas le temps d’éliminer ces calories avalées et il aura tendance à les stocker. … A savoir également que l’on ingurgite 20 % de nourriture en sus lorsque nous sommes absorbés par notre série préférée, et non sur ce que nous ingurgitons !

 

Pour en finir avec ces grignotages, voici quelques conseils à suivre.

 

  1. La priorité est de sortir de ce conditionnement et d’instaurer de nouvelles habitudes plus saines. Vous avez envie d’un carreau de chocolat ? Parfait ! Alors, on se fait plaisir (car la frustration amène au craquage !!), mais en appréciant ce moment et en dégustant en pleine conscience, et la télé éteinte . De plus, vous pouvez instaurer de nouveaux rituels, comme de boire un thé à la cannelle ou au gingembre, aux multiples vertus, notamment anti-fringales ! 

  2.  Au dîner, on prend un repas rassasiant (forcément, si on débute la soirée avec un petit creux, on ouvrira automatiquement nos placards et généralement, on ne fixe pas notre dévolue sur ce qui est bon pour notre silhouette !). On privilégie des protéines végétales, des légumes (pour les fibres qui calent et des glucides à IG faibles (et un laitage ou fruit pour la douceur). On évite les aliments à index glycémique élevé, car plus la glycémie s’élève, plus on est sensible aux coups de blues (qui nous plongeront dans le paquet de pépito à peine la série débutée L).

  3. Toujours au diner, on veille à booster sa sécrétion de sérotonine (neurotransmetteur de la sérénité) qui est fabriqué à partir de tryptophane, que l’on trouve dans les noix de cajou, les graines de tournesol, la banane, l’avocat, le chocolat noir… Et si une envie irrésistible de bonbons nous tenaille dans la soirée, voici une collation boosteur de sérotonine, à substituer : fromage blanc avec une petite poignée de noix de cajou par exemple.

  4. Et si vous profitiez de la soirée pour prendre du temps pour vous ? Après une dure journée de travail, c’est le moment de vous détendre : prenez un bain, appelez les amis ou la famille pour discuter, lisez un livre ou un magazine, regardez un film, etc. S’occuper l’esprit permet d’éviter de penser à la nourriture. E ne remplissez pas vos placards de produits un peu trop alléchants, vous éviterez de succomber le soir venu…

  5. Si vous grignotez pour chasser un coup de blues, des journées stressantes, essayez de pratiquer une activité sportive (au moins 30 minutes par jour) pour vous détendre, telles que le yoga, la marche etc.. La sophrologie, la relaxation sont très efficaces pour gérer ces périodes de stress qui vous conduisent à manger le soir. Et dernier point, pour apprendre à chasser le stress, vous pouvez également opter pour la médiation ou les techniques de respiration telles que la cohérence cardiaque.

 

 

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :