Se nourrir en pleine conscience

Sentir l’eau monter à la bouche et les papilles frémir. Sentir sa faim avant de passer à table, se délecter de toutes les saveurs, se sentir bien et rassasié à la fin du repas.

Manger en pleine conscience, c’est simplement cela. Ce n’est pas un énième outil de développement personnel, ni une simple tendance et encore moins une lubie d’illuminés.

Car manger en pleine conscience, c’est  retrouver un lien instinctif à la nourriture ; c’est écouter ses sensations, faire confiance à son corps, laisser parler son instinct, être là dans le moment présent. Il s’agit de diriger son attention sur tout ce qui se passe en soi, à l’instant T. 

Une recette simple, non ?

Et pourtant, nous sommes encore beaucoup en pilotage automatique. Passons donc en mode « conscient » ! Et donnons à nos organes les nutriments qu’ils réclament, mais en appréciant et savourant véritablement chaque repas.

Capture manger pleine conscience

5 bonnes raisons de manger en pleine conscience

  • On s’apaise

S’accorder un temps de repos au déjeuner, à profiter d’un bon repas sain, voilà une très belle façon de prendre soin de soi, de participer au sentiment de bien-être, de réduire les tensions et d’évacuer le stress.  Et moins de stress, c’est moins de fringales !

  • On évite le grignotage

Le grignotage est souvent le signe d’un rapport compliqué avec l’alimentation. On grignote parce que l’on s’ennuie, que l’on est triste, stressé, que l’on a juste envie (et non faim) de sucré. Manger en pleine conscience, c’est accorder aux repas une place prépondérante. Ainsi, les repas sont plus complets, mieux équilibrés. En avalant moins de glucides simples, on évite les pics d’hypoglycémie à l’origine de fausses faim réactionnelles.

 

  • On mange moins

On savoure. Si on décide consciemment de s’accorder un petit plaisir comme un carré de chocolat, on le déguste, on en profite pleinement. Et souvent, on en mangera moins ! La pleine conscience aide à sortir du cercle infernal de culpabilité lié à l’acte de manger et avoir une relation plus apaisé à la nourriture. Le corps renoue ainsi avec ses mécanismes d’autorégulation.

  • On booste ses performances

Aussi étonnant que cela puisse être, manger en pleine conscience permet de manger mieux, et moins. On choisira ainsi des aliments nutritionnellement plus intéressant, assurant une meilleure santé, aussi bien physique d’intellectuelle.

Donc, adieux les somnolences de début d’après-midi liés à une digestion difficile.

  • On évite les ballonnements

Manger en pleine conscience, c’est laisser le temps aux amylases salivaires de commencer leur prédigestion chimique en enrobant les aliments et faciliter ainsi le travail de l’estomac et des intestins. Manger trop vite génère donc des ballonnements, puisque le travail de la digestion qui commence normalement dans la bouche avec la mastication ne peut se faire correctement et c’est l’estomac qui se retrouve surchargé.

Capture manger pleine conscience

Les étapes clés d’un repas pleinement conscient

  • Attendez d’avoir faim pour manger.

Si vous n’avez pas de contrainte de travail ou familiale, oubliez l’heure, passez à table que lorsque votre ventre crie famine.  Sinon, organisez-vous : vous mangez tôt le soir pour les enfants ? Allégez le goûter pour avoir faim tôt.

  • Renoncez aux régimes

Et surtout ne commencez pas la journée en prévoyant de vous restreindre.

  • Lorsque vous avez faim, demandez-vous si c’est réellement de la faim,

et non une réaction à une émotion, ou de la gourmandise. Cela peut suffire à désamorcer une réaction alimentaire basée sur du stress, de la tristesse de la frustration ou de l’ennuie. Si vous avez pas suffisamment bu dans les heures en amont du repas, buvez un verre d’eau ¼ avant de vous mettre à table car la soif peut être interprétée comme de la faim.

  • Isolez-vous

 Il ne s’agit pas nécessairement de manger seul dans son coin, mais prenez votre repas dans un endroit calme et agréable. L’idée étant d’être à l’écoute de ses sensations : déjeunez en paix, en éliminant les pollutions sonores telles que la radio, télé… Mettez également de côté votre téléphone et même les journaux.

 

  • Mobilisez tous vos sens

La vue, l’odorat, le goût et le toucher. Prenez le temps de regarder, de humer puis de déguster doucement votre repas. Le plus simple est de poser après chaque bouchée votre fourchette (sinon, vos sens sont focalisés sur la prochaine bouchée et non ce que vous avez en bouche). Mastiquez lentement en savourant votre nourriture.

  • Soyez bienveillant avec vous et ne vous reprochez pas vos excès.

Attendez seulement d’avoir faim pour le prochain repas

  • Faites-vous du bien autrement qu’en mangeant

Capture manger pleine conscience

Découvrez des recettes easy et healthy sur https://www.instagram.com/mes_carnets_forme_et_bien_etre

ainsi que des news minceurs et bien être sur https://www.facebook.com/MesCarnetsFormeEtBienEtre

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :