7 réflexes anti-acidification

Il y a deux pièges « anti-minceur » dans notre alimentation moderne : les index glycémiques et l’acidification des tissus.

Une alimentation trop acidifiante déséquilibre profondément notre système digestif, et pourrait être à l’origine de nombreux maux (fatigue, prise de poids, perturbation du sommeil, perte de tissu musculaire etc…).

En bref—————————————————————————————

Selon les organes et les tissus, il règne dans notre corps des degrés d’acidité très différents. Par exemple dans notre estomac, il règne une acidité indispensable à la dégradation des aliments ( les parois de cet organe pouvant faire face à cette acidité).

Une balance s’établit naturellement dans notre organisme entre les substances acides et alcalines. Cet équilibre se mesure en pH (potentiel hydrogène).

Pour fonctionner correctement, notre organisme doit avoir un pH si situant dans une zone équilibrée (proche de 7) ni trop basse, ni trop élevée.

Quels sont les facteurs acidifiant ?—————————————————–

Le stress mal géré, et une alimentation mal équilibrée induisent progressivement une acidification préjudiciable à la santé et anti-minceur. Autres facteurs : la  déshydratation et le sport intensif jouent également un rôle dans l’excès d’acidité.

Si notre organisme est régulièrement en dessous de 7, cela signifie que nos organes émonctoires (foie, poumons, reins…) chargés d’éliminer les toxines sont surchargés.

Les conséquences—————————————————————————

Notre corps possède ses propres mécanismes d’autorégulation. Mais lorsque l’acidité devient chronique, il y a un risque d’inflammation silencieuse, l’acidité s’accumulant dans les tissus. Toutes les fonctions peuvent être touchées. C’est ainsi que le système immunitaire se fragilise et que le système hormonal se déséquilibre, induisant une moindre résistance aux maladies.

L’inflammation silencieuse se développe lentement, sans provoquer le moindre signe apparent jusqu’au jour où apparaissent des symptômes (maladies chroniques, obésité,  fatigue, accélération du vieillissement, rhumatisme, goutte…).

Par ailleurs, pour neutraliser ces acides, l’organisme a besoin de sels minéraux naturellement alcalisant. Et lorsque l’alimentation n’en fournit pas suffisamment, l’organisme va puiser dans ses réserves (notamment osseuses), d’où une fragilité osseuse et une contribution à l’ostéoporose.

Notre alimentation moderne en est-elle la cause ?———————————-

Vous l’aurez deviné, l’évolution et l’industrialisation de notre alimentation, qui a subie de profond remaniements est à l’origine de ce processus. Mais pas que ! Le stress, les ruminations, les tensions, les régimes restrictifs (amenant des carences en vitamines et minéraux alcalin), le manque d’activité sportive… tous ces éléments extérieurs contribuent à acidifier notre organisme.

L’alimentation acidifiante

L’augmentation constante de la surconsommation de viande, est en partie responsable de l’acidification de notre corps car la dégradation de ces protéines animales produit beaucoup de substances acides. Les céréales et les sucres très raffinés son également acidifiants. Cet effet est encore amplifié par la présence de matières grasses en trop grande quantité.

A limiter donc : Protéines animales (viande, œufs), beurre, crème fraîche, charcuterie, abats, fromages affinés, céréales raffinées, desserts lactés, confiseries, fritures, viennoiseries, pâtisseries industrielles, crèmes glacées, caféine, sodas, les sucres raffinés…

L’alimentation à privilégier

Les fruits et légumes frais (crus ou cuits) fournissent les sels minéraux dont le corps à besoin pour neutraliser les substances acides. Mais aussi les épices, les plantes et herbes aromatiques, les condiments, épices, le vinaigre, les tisanes de plantes, les jus de fruits frais.

L’alimentation neutre

Céréales complète ou semi-complète, miel, protéines légères (fromages frais, poissons blanc, yaourts). Huiles végétale de bonne qualité (olive, tournesol, noix, colza…).

En pratique———————————————————————————-

L’idée même d’alimentation anti-acide renferme un piège : les aliments les plus acidifiants ne sont pas ceux que l’on croit (le potentiel d’acidité n’a rien à voir avec la saveur. Prenons par exemple, le citron : son goût est acide, son pH est acide (2,8) mail il produit une fois assimilé, un effet alcalisant.

Il faut donc augmenter la part des végétaux frais dans l’alimentation et diminuer celle des produits animaux (surtout la viande) et des sucres. Et privilégier également les céréales complètes ou semi-complètes.

Nos repas ne doivent pas contenir plus d’1/3 d’aliments acidifiants, pour 2/3 d’aliments alcalisants.

Les bons réflexes—————————————————————————

L’alimentation n’est pas la seule cause de l’excès d’acidité. Certains choix et habitude de vie engendrent également une acidification de l’organisme.

  • 1. Choisir une alimentation majoritairement alcaline.
  • 2. Evitez les aliments transformés/industriels. L’hyper transformation des aliments, mais aussi les additifs, les conservateurs ont un effet délétère assuré !
  • 3. Entreprendre une cure de citron pour s’alcaliniser (1/2 citron dans un verre d’eau tiède le matin à jeun).
  • 4. Mastiquer, vraiment ! En prenant le temps de mastiquer, on imprègne davantage les aliments de salive, notamment composée d’eau et de minéraux (sodium, potassium, chlore), lesquels vont réguler le pH de notre bouche en neutralisant une partie des acides des aliments. Ainsi, l’estomac aura moins d’acides à larguer pour faciliter la digestion.
  • 5. S’oxygéner en pratiquant une activité physique régulière
  • 6. A fond sur le bio pour éviter au maximum  la consommation de pesticides car c’est l’une des causes de l’acidification de notre organisme.
  • 7. On respire (yoga, relaxation, médiation, cohérence cardiaque)  : le stress, les émotions négatives, les tensions nerveuses limitent l’amplitude de respiration, ce qui empêche une bonne oxygénation des cellules et favorise l’acidose.

Et puisque que vous avez lu avec attention, l’article sur l’importance d’adopter une alimentation IG bas, vous vous posez certainement la question : ‘IG bas, ou équilibre acido-basique’, que dois-je choisir ?

Les deux 😊. Comme je vous l’ai indiqué, les deux pièges anti-minceur à éviter sont  les index glycémique et l’acidification des tissus !  

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :